Rappel : le brûlage à l’air libre des déchets verts est interdit

Malgré la baisse importante des transports routiers, la qualité de l’air s’est dégradée ces derniers jours sur l’Ille-et-Vilaine.

 

Une alerte à la pollution de l’air aux particules fines a été activée dans l’ouest. Cette situation s’explique notamment par le chauffage au bois des particuliers et le brûlage à l’air libre des déchets verts (résidus de tailles de haies et arbustes, tontes de pelouse…).

Il est important de rappeler qu’il est interdit de procéder au brûlage à l’air libre de ses déchets verts. Cette pratique est passible d’une amende de 450 € (Circulaire ministérielle du 18/11/2011).

 

Pollution de l’air et risque DE départ de feu

 

Les fumées issues du brûlage des déchets verts à l’air libre génèrent de forte densité en particules fines et en composés HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques), certains étant cancérigènes.
Brûler 50 kg de végétaux à l’air libre émet autant de particules fines qu’une voiture diesel récente qui parcourt 13 000 km !

Outre la pollution de l’air, le brûlage de ses déchets verts peut entraîner des risques d’incendies. Trop souvent un brûlage mal maîtrisé dégénère en départ de feu, au milieu de zones habitées, avec des risques insensés.

 

Les alternatives

Si les déchèteries sont actuellement fermées, il existe plusieurs façons de valoriser ses déchets verts à son domicile. Elles vous sont rappelées ici.