Consignes de tri

Les déchets recyclables

Le papier

Les papiers, enveloppes, courriers, lettres, annuaires, catalogues, magazines, livres, cahiers, bloc-notes; publicités et prospectus sont à déposer dans les colonnes d’apport volontaire situées dans les déchèteries ou à proximité de certaines écoles.

 

Les journaux

Des collectes spécifiques sont organisées auprès des écoles mobilisées pour les journaux. Ils sont ensuite acheminés à l’usine Cellaouate, à côté de Morlaix (29) pour être recyclé en un isolant écologique : la ouate de cellulose. Les bénéfices sont reversés aux écoles pour leurs projets pédagogiques.

Les journaux peuvent également être déposés dans les colonnes d’apport volontaire (cf. visuel ci-dessus).

 

Le verre

Tous les contenants en verre : bouteilles, bocaux… sont à déposer dans les colonnes à verre, sans les bouchons ni les couvercles.

 

Le tri sélectif

Les bouteilles et flacons en plastiques, les boîtes de conserves, les cannettes, les petits cartons et cartonnettes, les boîtes à œufs en cartons, les aérosols, les briques alimentaires, les papiers… sont à déposer dans les sacs jaunes ou bacs jaunes pour les immeubles.

Les biodéchets

Vous pouvez déposer dans votre composteur :

Les déchets de la cuisine

Les épluchures de fruits et de légumes, les coquilles d’œufs, les sachets de thé, le marc et les filtres à café, les restes de repas, les essuie-tout, les journaux, les rouleaux en cartons, les coquillages concassés, les sacs kraft…

 

Les déchets du jardin

Les feuilles mortes, les herbes indésirables, les tailles de haie, les fleurs, les branchages de petites tailles, les tontes de gazon en petites quantité…

 

Vidéo : comment démarrer son compost ?

Les déchets des déchetteries

Dans chaque déchèterie, vous retrouvez des caissons ou un emplacement pour :
le carton, le bois, la ferraille, les gravats, les encombrants, les incinérables, les déchets verts, les déchets toxiques, les huiles de vidange, les batteries automobiles, les déchets d’équipement électrique et électronique, les objets en bon état.

 

Les déchets interdits

(conformément au règlement intérieur affiché en déchèteries) :
les déchets industriels ou résultant d’une activité professionnelle, les ordures ménagères (collectées dans votre bac ordures ménagères, les éléments entiers d’automobile ou camion, les pneumatiques montés ou non sur jante, les fibrociment et autres dérivés de l’amiante, les cadavres d’animaux, les produits explosifs, radioactifs, bouteilles de gaz, extincteurs, les déchets hospitaliers, anatomiques, infectieux ou à risques.

Les ordures ménagères

Les emballages de bouteilles plastiques, les barquettes de viande, les pots de yaourt, les boîtes à œufs en plastique, les couches, les barquettes en polystyrène…

Les lampes

Les lampes à recycler 

Les lampes à recycler concerne toutes les lampes à l’exception des lampes à filament. Parce que 93% de leurs composants sont recyclables et contiennent une infime quantité de mercure, substance dangereuse, il est nécessaire de les traiter.

Les lampes qui se recyclent ont des formes très variables, mais elles portent toues le symbole « poubelle barrée », signifiant qu’elles ne doivent pas être jetées avec les ordures ménagères, ni dans le conteneur à verre.


lampes fluocompactes dites « basse consommation », lampes à LED, lampe sodium/lampe à vapeur de mercure/lampe à iodures métalliques, tube fluorescent dit « néon »

 

 

Déposez vos lampes en déchèteries ou en magasin

Rapportez vos lampes en magasin : tout magasin qui vend des lampes a pour obligation de reprendre les lampes usagées de ses clients (commerce de proximité, grande surface, magasin de bricolage…). La liste des magasin est disponible sur www.malampe.org

 

Que deviennent les lampes usagées ?

Les lampes sont prises en charge par Recylum, l’éco-organisme à but non-lucratif, qui organise la collecte et le recyclage des lampes usagées en France.

La collecte et le recyclage des lampes sont intégralement financés par l’éco-contribution que chacun paye en achetant une lampe neuve.

 

Les lampes à jeter à la poubelle 

Il s’agit de toutes les lampes à filament : « ampoules classiques » à incandescence et halogènes. Leur composition ne nécessite pas de traitement particulier, ce qui permet leur élimination avec les déchets ménagers.

Les lampes à jeter à la poubelle dispose d’un symbole « poubelle » ce qui signifie qu’elles ne se recyclent pas.

lampe « classique » à incandescence, lampe halogène

 

Plus d’informations : www.malampe.org